Faut-il bruler Mgr Jean Zerbo ?

Mes lecteurs habituels savent que je n’ai guère d’indulgence pour les réligieux Maliens et ses prélats. Mais je dois avouer que le lynchage médiatique dont est victime  Mgr Jean Zerbo me dérange, surtout quand les coups viennent des journalistes Maliens, qui se joignent à la meute internationale, en bafouant la présomption d’innocence. Il faut d’abord poser les faits. Il est reproché à Mgr Jean Zerbo  d’avoir détourné plus de 7 milliards de francs CFA, soit 12 millions d’euros.À partir de l’analyse des fichiers de la banque HSBC que le ICIJ s’est procurés, le quotidien  Français Le Monde affirme que la Conférence épiscopale du …

Continue Reading

Présidentielle 2018 : Prédire l’avenir

Notre esprit Malien est trop ancré dans ses certitudes pour laisser une place à l’incertitude et au flou. Il faut savoir, prévoir, ne laisser aucune zone d’ombre. Ce serait une insulte à notre intelligence. Dans notre obsession, nous tirons des conclusions et des prédictions à partir des seuls éléments en notre possession. Or, souvent, des facteurs que l’on ne connaissaient ou dont on ne pouvait pas prévoir l’importance et le poids viennent tout bouleverser. Cela se voit dans les grandes théories comme le marxisme, mais aussi dans les petites choses comme l’attitude de telle ou telle personne dans le futur. Le …

Continue Reading

JE HAIS LES INDIFFÉRENTS, PAR ANTONIO GRAMSCI.

“Je hais les indifférents. Je crois comme Friedrich Hebbel que « vivre signifie être partisans ». Il ne peut exister seulement des hommes, des étrangers à la cité. Celui qui vit vraiment ne peut qu’être citoyen, et prendre parti. L’indifférence c’est l’aboulie, le parasitisme, la lâcheté, ce n’est pas la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents. L’indifférence est le poids mort de l’histoire. C’est le boulet de plomb pour le novateur, c’est la matière inerte où se noient souvent les enthousiasmes les plus resplendissants, c’est l’étang qui entoure la vieille ville et la défend mieux que les murs les plus solides, mieux …

Continue Reading

Mali : notre plan B

Aujourd’hui, le Mali semble comme ankylosé, paralysé. Il subit dans la douleur les chocs d’une gestion incontrôlée et s’enfonce dans le marasme et le fatalisme.   Aujourd’hui tout est bloqué, mais demain tout ne pourrait-il pas bouger ? La morosité, le fatalisme et le renoncement semblent gagner les Maliens, mais est-on certain que l’ardeur et l’enthousiasme ne pourraient pas les animer à nouveau ?   Notre nation subit et s’abandonne, mais est-elle vraiment incapable de retrouver la force et l’ambition ?   Ce qui n’était pas possible hier ne peut-il le devenir demain ?   Ne sommes-nous pas à la croisée des …

Continue Reading