Mali : le naufrage du dialogue national “inclusif”

Ibrahim Boubacar Keita est à nouveau parti pour se planter sur le dialogue national “inclusif”. Tous les ingrédients sont là, comme si rien n’avait été appris des échecs passés. C’est presque désespérant tellement ça devient prévisible. Pour commencer, les annonces sont cafouilleuses. Quand on prépare une telle réforme, on laisse le dialogue se dérouler. Mais on ne change pas de pied en cours de route. Alors que le président Keita avait annoncé une feuille de route dans laquelle le gouvernement laissait, dans un premier temps, l’organisation et la rédaction des termes de référence se faire spontanément, voilà que le comité …

Continue Reading

Face aux attaques, la Presse malienne a en mains les clés de son destin

La tension monte entre les journalistes (les vrais)  et le pouvoir IBK. Ce n’est pas nouveau et c’est une position constante du pouvoir IBK depuis l’arrestation arbitraire des journalistes de Maliactu, mais cela monte en puissance, car cette fois ci c’est le fils du président, le puissant député et président de la commission défense de l’assemblée nationale du Mali qui attaque la presse Malienne. Ce mercredi 10 Juillet 2019 s’est ouvert pour la troisième fois à Bamako l’audience du procès en diffamation de l’honorable Karim Keïta, fils du président de la République contre Mamadou Djadjé Sacko dit Saxe, journaliste et promoteur …

Continue Reading

Mali : prolongation du mandat des députés et dialogue politique “inclusif”

Pour la deuxième fois, l’assemblée nationale du Mali vient de  prolonger le Mali des députés jusqu’en 2020 afin d’accelerer la mise en oeuvre de l’accord de paix d’Alger à travers la modification de la constitution. Cependant avec la prolongation du mandat des députés, on rénonce au contrôle des élus. A defaut de la legitimité du suffrage direct, l’action parlementaire au Mali risque de devenir un jouet entre les mains de l’autorité centrale. Depuis 2 ans, je commence vraiment à désespérer de l’état de l’Assemblée nationale du Mali. Ce lieu de pouvoir n’est plus qu’un théâtre d’ombres, qui ne décide plus de …

Continue Reading

Mali : La politique a repris son cours ordinaire

Les politiciens Maliens ont une capacité fabuleuse à se remettre rapidement la tête dans le sable. Pourtant, l’exaspération de la crise inter-ethnique dans le centre du pays  aurait dû servir d’avertissement. Certains, comme Modibo Sidibé semblent avoir pris conscience qu’il y a un problème de fond qu’il faut traiter. Mais il semble bien seul, pour le reste, la vie politique a repris son cours normal. Alors que le massacre de villages entiers continue dans le centre du Mali, celui de Ogossagou (au moins 160 morts) et de Heremakono (11 morts) posent de réelles questions. La classe politique s’écharpe sur le …

Continue Reading