Il l’a fait : Le président Keita a dit les mots « concertation nationale et inclusive »

Mardi 16 avril 2019 au soir, dans un moment d’égarement dont je suis hélas coutumier, je regarde en direct le discours du Président Ibrahim Boubacar Keita en direct sur l’ORTM. En tout cas, j’essaie. Résultat : Je tiens du début jusqu’à la fin et sans coupure d’électricité. Le discours de IBK me rappelle le film « the king’s speech ». Grâce à ce film « Le discours d’un roi », nous connaissons depuis Bamako les efforts héroïques et émouvants du roi d’Angleterre Georges VI pour surmonter son handicap oratoire et réussir à prononcer le discours que son peuple et l’Histoire attendaient de lui. Ce fut …

Continue Reading

Mali : Virer Soumeylou Boubeye Maiga ?

Oui, la grande question à 1 million de FCFA, c’est de garder ou non Soumeylou Boubeye Maiga. C’est même la décision majeure du moment. Il y a des arguments pour le garder, d’autres pour le changer. Dans la presse Bamakoise, les journalistes ne se concentrent que sur un aspect, celui de la relation personnelle entre le président de la république et son premier ministre. D’autres paramètres sont bien plus essentiels. Le premier est celui de la complémentarité, en terme de position politique, d’image, de qualités pour diriger l’appareil d’Etat. Le couple IBK  SBM n’est pas si mal. Politiquement, il n’y …

Continue Reading

Ibrahim Boubacar Keita  va-t-il faire partir son Premier Ministre ?

La chasse au tigre est ouverte. Soumeylou Boubeye Maiga, politiquement très affaibli auprès de l’opinion publique Malienne, est attaqué par le président du haut conseil islamique du Mali Mahamoud Dicko. Les radios privées de Bamako, avec leurs complaisances habituelle pour les récits des petites querelles politiciennes, relayent ces combats avec délectation. Ibrahim Boubacar Keita  va-t-il faire partir son Premier Ministre ? Personne n’en sait rien, tellement le président de la République est imprévisible. Il n’a sans doute pas encore tranché. Toute cette agitation sur les choix de personnes est un peu vain, je ne vois pas tellement en quoi il …

Continue Reading

En finir avec la présidentielle

Les  institutions Maliennes sont déséquilibrées. La fameuse séparation des pouvoirs n’existe plus, et il est illusoire de croire que le législatif contrôle l’exécutif. Nous sommes dans une monarchie républicaine, où tout est concentré entre les mains du chef de l’Etat, avec des contre-pouvoirs insuffisants. Au Mali, la seule possibilité d’expression politique reste le  vote. Alors que la démocratie, ce n’est pas “vote une fois tous les 5 ans et ferme là entre-temps”. Il faut qu’on arrive à organiser un fonctionnement démocratique qui revoit le partage des tâches entre représentants et représentés, mettant en avant la nécessité d’une délibération. Il faut …

Continue Reading