En finir avec la présidentielle

Les  institutions Maliennes sont déséquilibrées. La fameuse séparation des pouvoirs n’existe plus, et il est illusoire de croire que le législatif contrôle l’exécutif. Nous sommes dans une monarchie républicaine, où tout est concentré entre les mains du chef de l’Etat, avec des contre-pouvoirs insuffisants. Au Mali, la seule possibilité d’expression politique reste le  vote. Alors que la démocratie, ce n’est pas “vote une fois tous les 5 ans et ferme là entre-temps”. Il faut qu’on arrive à organiser un fonctionnement démocratique qui revoit le partage des tâches entre représentants et représentés, mettant en avant la nécessité d’une délibération. Il faut …

Continue Reading

Mali : L’urgence est à un retour au calme

Le Cadre de concertations des partis politiques est aujourd’hui une initiative avortée. Cette énième réunion  pendant laquelle les acteurs politiques avaient l’opportunité de parler de  l’examen du chronogramme des consultations référendaires et électorales de 2019 et les questions diverses a été boycottée par les partis politiques de l’opposition.   Comment, dans ces conditions, débattre, s’il n’est pas possible de poser en confiance les bases de la discussion, et arriver à des constats partagés et indiscutables. Si les arguments mis en avant sont discutables, et qu’ils se diffusent à grande vitesse, la délibération éclairée n’est plus possible. Le débat démocratique devient une …

Continue Reading

Mali : le gouvernement d’union nationale est il une bonne solution ?

L’idée d’un gouvernement d’union nationale, qui transcenderait les clivages Majorité-Opposition est un vieux rêve des politiciens Maliens. . Ah le beau gouvernement, où on ne trouve que des personnalités prises pour leur étiquette et non pour leur compétence . Régulièrement, le mythe est réactivé, à coup de propositions surprenantes, de transfuges. A l’époque, c’était avec ATT. C’est aujourd’hui Soumaïla Cissé qui caresse l’idée dans le sens du poil. Il est vrai que l’électeur de l’opposition est particulièrement sensible à cette belle utopie. Car cette idée, si séduisante sur le papier, est une idiotie dans la pratique. Sur un programme, on peut …

Continue Reading

Mali : inutilité de nos commentaires politiques

Nous arrivons à un nouveau stade de dévitalisation de ce qu’on appelle “le monde politique” au Mali. Les maires, députés et ministres, ont de moins en moins de pouvoirs et de leviers d’action. Le pouvoir d’Etat, au Mali, ne décide plus des grandes orientations et doit composer avec d’autres lieux de pouvoirs comme l’ONU ou la communauté internationale. Quand on veut vraiment faire avancer des idées, et faire en sorte que “le Mali soit meilleur”, devenir député ou ministre, ce n’est plus le passage obligé. Je crois de moins en moins à la capacité d’agir des élus. Ils sont devenus …

Continue Reading