En finir avec la présidentielle

Les  institutions Maliennes sont déséquilibrées. La fameuse séparation des pouvoirs n’existe plus, et il est illusoire de croire que le législatif contrôle l’exécutif. Nous sommes dans une monarchie républicaine, où tout est concentré entre les mains du chef de l’Etat, avec des contre-pouvoirs insuffisants. Au Mali, la seule possibilité d’expression politique reste le  vote. Alors que la démocratie, ce n’est pas “vote une fois tous les 5 ans et ferme là entre-temps”. Il faut qu’on arrive à organiser un fonctionnement démocratique qui revoit le partage des tâches entre représentants et représentés, mettant en avant la nécessité d’une délibération. Il faut …

Continue Reading

Mali : L’urgence est à un retour au calme

Le Cadre de concertations des partis politiques est aujourd’hui une initiative avortée. Cette énième réunion  pendant laquelle les acteurs politiques avaient l’opportunité de parler de  l’examen du chronogramme des consultations référendaires et électorales de 2019 et les questions diverses a été boycottée par les partis politiques de l’opposition.   Comment, dans ces conditions, débattre, s’il n’est pas possible de poser en confiance les bases de la discussion, et arriver à des constats partagés et indiscutables. Si les arguments mis en avant sont discutables, et qu’ils se diffusent à grande vitesse, la délibération éclairée n’est plus possible. Le débat démocratique devient une …

Continue Reading

La religion dans la démocratie au Mali

Pour moi, la laïcité à la Malienne est à un tournant. Le fait majeur depuis quelques années au Mali est le recul de l’Etat laïc, notamment sur les questions de société. Les différents gouvernements Maliens ont abandonné toute prétention à occuper et structurer l’espace public en fonction des principes et préceptes de notre histoire et de la laïcité. Désormais, la lutte entre l’hétéronomie (l’homme dépend de l’invisible) et l’autonomie (l’homme est maître de son destin) est terminée. C’est l’hétéronomie qui a gagné. C’est là tout le problème !   Face à son effondrement, l’Etat laïc Malien est obligé de revoir …

Continue Reading

Le chemin de fer Bamako- Kayes pour un développement durable des villages (note de 13 pages)

Pour moi, le lien étroit entre les transports et les territoires et leur organisation à toutes les échelles spatiales existe, puisque les transports influencent la localisation des activités (agricoles, industrielles, touristiques et de services), en fonction de la distance temps et de la distance coût. Dans ces conditions, les voies ferrées permettant des vitesses rapides aux alentours de 120 à 160 km/h, au lieu des vitesses moyennes au Mali que j’ai observé (20 à 50 km/h), pourront faciliter les trafics des trains de marchandises et de voyageurs, et contribuer à vivifier la vie socio-économique, du local au global, puisque tout …

Continue Reading